KERVALLON - Brest Rive Droite
Accueil LA MALOÏNE
Sujets de prédilection
Le quartier de
RECOUVRANCE
sur la rive droite

La Rue Saint Malo

clic photo


Lavoir de la
Rue Saint Malo

Le plateau des Capucins
tout près de
la rue St Malo,
tourne une page
de son histoire

Les ateliers des Capucins
Une petite visite
des Capucins

Photos en ligne

Le Petit Jardin

Salle de bals
1865-1967
KERVALLON
La maison du corsaire
L'Histoire
Les falaises de
POULLIC AL LOR

 

 

 

 

 

L'Histoire ancienne


Photo Mireille CANN

Kervallon est la zone située sur la rive droite de la Penfeld, non loin de la porte de l’arrière garde de l’arsenal. Il y avait ici un chantier naval qui appartenait à un célèbre négociant brestois : Jean-François Riou , sieur de Kerhallet. Il acheta le domaine en 1788 et il y arma des navires corsaires jusques dans les années 1814. Avant cette date, les bateaux civils avaient accès à la Penfeld. Ce n’était pas encore une zone purement militaire !

Dans le domaine des Riou Kerhallet, on pouvait trouver 2 moulins et une tannerie. Cette dernière employait 12 ouvriers. En 1814, la signature d’un traité de paix en Europe marqua la fin des bateaux corsaires. Il aurait peut être pu continuer dans le commerce tout simplement, mais la marine souhaita récupérer la Penfeld pour elle seule. Aussi elle interdit tout simplement aux bateaux de Riou Kerhallet de passer.Ce fût donc la fin pour notre armateur. Kervallon resta sa propriété jusqu’en 1835, date à laquelle il vendit à la marine.

Texte emprunté sur www.brest-recouvrance.fr/default.asp?contentID=579


Photo Mireille CANN

Pour en savoir plus sur LA GRANDE BÂTISSE et LE BOIS DE KERVALLON sur le net :

On connaît aujourd'hui KERVALLON comme lieu de promenade . Au XVIII ème siècle, il s'agissait d'un port marchand très actif. Les bâtisses délabrées que l'on aperçoit sont les restes des magasins édifiés à la Révolution par Riou de Kerhallet, négociant et armateur et principal animateur du lieu. C'est là qu'il armait indifféremment des bateaux corsaires ou des bateaux de commerce. Il possédait également un chantier de construction navale. Pour l'anecdote , Riou de Kerhallet fut l'un des rédacteurs du cahier de doléances du Tiers Etat à Brest. Les magasins furent transformés en hôpital pendant le guerre 14/18, puis après la seconde guerre mondiale , le premier étage servit à reloger les sinistrés brestois.
http://www.wiki-brest.net/index.php/Bellevue

* Archives municipales et communautaires
PENFELD, QUAI DU SALOU, ANSE DE KERVALLON Extrait d'un plan de la ville, du port et arsenal de Brest et de la rivière Penfeld, arrêté le 20 janvier 1771 par Monsieur Choquet de Lindu, ingénieur en chef des bâtiments civils de la Marine, et déposé dans les archives de la direction des Travaux Maritimes, 1ère division, dossier B, n° 13. La Penfeld, le quai du Salou, l'anse de Kervallon.http://archives.mairie-brest.fr/4DCGI/Web_DFPict/34/5Fi00632/ILUMP4248

* Dossier électronique de l'inventaire général (avec Annexes sur l'historique des lieux et photos paru dans "L´écho de St-Pierre Quilbignon", édité par l'association Maison Pour Tous de Saint-Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Histoire récente (2007/2008)


Photo Mireille CANN


Article paru dans OUEST FRANCE le 27.07.2007


Photos Mireille CANN

 

L'Histoire noire !

L'expulsion des habitants a eu lieu un petit matin de septembre à l'improviste par les forces de l'ordre !
Et le surnommé Henri, seigneur de Kervallon, n'en rit plus !
Il y vivait avec sa famille depuis 1959 et s'affranchissait de leur loyer comme tout un chacun, quand le rachat de la bâtisse en vue d'action immobilière grandiose leur imposa le statut de squatteurs malgré eux. La Ville vient de lui octroyer d'office un relogement dans un 2 pièces des immeubles sociaux de la Rue de Maissin à Recouvrance qu'il est moralement incapable d'occuper avec ses animaux se retrouvant subitement SDF, hébergé çà et là par des connaissances ... Cette situation est humainement insupportable ! Il se posait la question (dans un courrier électronique diffusé comme copie d'une lettre ouverte défendant son cas) de son éventuel relogement dans son "chez lui" après les travaux de mise en sécurité de l'ancienne demeure, quand un incendie ravagea les lieux en décembre dernier (2007) ...

  Article et témoignages sur BREST OUVERT : http://www.brest-ouvert.net/article3915.html
 


Etat des lieux en mai 2009


Photo VJ
...

 

Nous contacter ? et/ou envoyer vos témoignages, photos, pour partager cette mémoire populaire ...etc...
LA MALOÏNE - 17 rue Saint Malo - 29200 Brest Recouvrance - Tel 02.98.05.04.40
lamaloine@vivrelarue.net